• Chat des Andes

    Le Chat des Andes

    Wikipédia:Lecture d'une taxobox
    Chat des Andes
     Oreailurus jacobita
    Oreailurus jacobita
    Classification classique
    Règne Animalia
    Embranchement Chordata
    Sous-embr. Vertebrata
    Classe Mammalia
    Sous-classe Theria
    Infra-classe Eutheria
    Ordre Carnivora
    Sous-ordre Feliformia
    Famille Felidae
    Sous-famille Felinae
    Genre
    Oreailurus
    Cabrera, 1940
    Nom binominal
    Oreailurus jacobita
    (Cornalia, 1865)
    Statut de conservation IUCN :

    EN C2a(i) : En danger
    Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN.

    Statut CITES : Annexe I ,
    Révision du 01-07-1975

    Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

    D'autres documents multimédia
    sont disponibles sur Commons
    Parcourez la biologie sur Wikipédia :

    Le chat des Andes (Oreailurus jacobita) est une espèce de félins qui se rencontre en Amérique du Sud. C'est la seule espèce du genre Oreailurus

    <script type="text/javascript"></script>

     

    Classification

    Anciennement, il était classé dans les genre Felis et Leopardus :

    • Felis jacobita
    • Leopardus jacobita

     

    Description

    Le chat des Andes a un pelage gris argenté caractéristique des félins vivant dans un milieu de haute montagne. Sa fourrure est douce et fine et sa queue est longue (par rapport à sa taille) et épaisse. Son pelage gris, rayé et marqué de légères taches brunes lui assure un bon camouflage parmi les rochers. Sa queue barrée lui permet de tourner rapidement et de garder son équilibre lorsqu'il poursuit ses proies. Il porte des barres gris sombre très nettes sur la poitrine. Le ventre est plus clair, avec des taches sombres. Un mâle typique pèse environ 4 kilogrammes.

     

    Répartition géographique

    Le chat des Andes vit dans une zone assez restreinte de l'Amérique du Sud. On peut le trouver dans le sud-est du Pérou, au sud-ouest de la Bolivie, au nord-ouest de l'Argentine et au nord du Chili.

     

    Habitat

    Il vit dans les régions rocheuses froides et arides des Andes, entre 3000 m et 5000 m d'altitude, au dessus de la limite des arbres, là où il n'y a plus que des broussailles naines et des herbes drues, dans des régions si isolées qu'il est rare de le voir.

     

    Comportement et alimentation

    Il est dépendant, pour se nourrir, des rongeur de haute montagne comme les viscaches et les chinchillas. Lorsqu'il chasse, il se tient en embuscade, caché dans les rochers, puis, à une distance relativement faible de sa proie, bondit par dessus les éboulis, en une poursuite très rapide. En 1991, un photographe allemand, alors qu'il photographiait les viscaches, affirme avoir vu un chat des Andes sautant par dessus les rochers, et poursuivant les viscaches en une danse extravagante.

    En 1980, deux chercheurs ont vu un chat des Andes et l'ont suivi pendant deux heures, dans la province de Tucuman, à 2500m d'altitude. Ce dernier marchait lentement et d'après son comportement nonchalant le jour, les chercheurs en ont déduit qu'il devait chasser la nuit. Toutefois ces chercheurs étaient déjà allés travailler dans la région à 30 reprises sans jamais avoir vu ce félin, ce qui laisse supposer que l'animal est rare.

     

    Reproduction

    On ne possède aucune information sur la saison de reproduction, ni sur la gestation, le nombre et l'élevage des chatons. On présume que la femelle fait sa tanière dans les rochers.

     

    Conservation

    Le chat de Andes est protégé par la CITES, qui l'a inscrit à l'annexe I interdisant tout commerce international de l'espèce. La chasse est également interdite dans les quatre pays de son aire de répartition mais la loi est sans doute difficile à faire respecter. Une des plus graves menaces vient de la pression prédatrice à laquelle est soumise sa proie favorite, le chinchilla, exploité pour sa fourrure. Cependant d'autres rongeurs sont abondants et pourraient garantir la survie du chat. On ne sait pas si le chat des Andes fait l'objet d'un commerce à l'échelle internationale mais on a trouvé des peaux sur des marchés locaux.